Archives par mot-clé : reportage

Monta Sunset Drive 2017

Porsche & VW vintage cars festival

2 ans aprés le succès de notre première édition sur la plage de Vendays-Montalivet. L’équipe du 912club & les locaux de Monta Spirit vous invite à nouveau à partager balades, BBQ et bonne humeur entre cousines & cousins flat 4 ou flat 6 aircooled pour deux jours au bord de la mer les 16 & 17 septembre 2017

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Back for a second round of rides, BBQ and good spirit on the beach for all porsche 912 fans and all our aircooled flat4 & flat6 cousins for two days on september 16th & 17th 2017

18222374_1128746060570699_7538460767424308403_n

Toutes les infos:

www.monta-sunset-drive.com

 

18279003_1128772233901415_4183378351664084942_o

Après le succès rencontré lors de la première édition du Monta Sunset Drive en 2015, la demande a été forte pour renouveler l’expérience.

Nous revenons donc 2 ans plus tard plus motivés que jamais pour vous offrir un nouveau week-end au top sur cette plage qui sent bon la Californie.

Le programme n’a pas changé : Simplicité & bonne ambiance entre passionnés de belles mécaniques d’époque.
On garde également le même casting : les parkings d’expo du Monta Sunset Drive sont ouverts aux modèles de Porsche à air (356, 914, 911) de 1944 à 1973*, mais aussi aux VW coccinelles et dérivés (Combi, Karmann Gia, Buggy, Type 3 etc…) d’avant 1980.
Cette année, afin de mieux anticiper les besoins, les inscriptions se feront en ligne et à l’avance sur ce site.

Les motos anciennes ainsi que tous les autres véhicules historiques, qu’ils soient haut de gamme ou populaires, sont bien entendu les bienvenues et bénéficieront d’un parking dédié à proximité de la plage.
L’entrée du site sera toujours gratuite pour les visiteurs.

On vous attend nombreux avec le Sunset Drive Spirit.

 

LogoMonta_2017_250

Programme du Week End:

 

Samedi 16 septembre 2017

8h30 / Montalivet Plage

Arrivée des participants
Remise des accréditation & mise en place
Distribution des roadbooks *

10h00 / Montalivet Plage

Départs, pour les participants qui le souhaitent, des road-books de découverte du Médoc.
Nous mettrons en place un pré-parc, devant la salle des fêtes, pour que les groupes qui souhaitent rouler ensemble puisse se rassembler tranquillement.

18h / Montalivet Plage – Salle des fêtes

Apéro & Exposition **

20h00 / Montalivet – Front de Mer

Vintage Beach Party

———————————————————————————————–

Dimanche 17 septembre 2017

8h3010h00 / Montalivet Plage

Petit déjeuner + Session surf

Nous organiserons un petit déjeuner sur le front de mer. Et pour les courageux, il pourront se faire une petite session matinale histoire de bien démarrer la journée, (sous réserve de condition météo adéquates, locations possibles sur place).

12h30

BBQ

17h00

Fin de la manifestation

En route pour l’alpine classique (en 356)

17103635_268938393530760_754206776633195598_n

 

C’est l’histoire d’un père et de son fils qui décident de partir vers les routes enneigées avec leur vieille auto, une Porsche 356 AT2 de 1959.

Une belle histoire a visionner , même si nous ne sommes pas en 912 cette fois ci.

 

https://www.facebook.com/En-route-pour-lalpine-classique-268932443531355/

 

THE MOMO HERITAGE SERIES LAUNCH – DTLA

Un petit tour à Los Angeles pour inaugurer le volant Momo Signature Magnus Walker.

Merci Stanceworks

 

It took little time for the MOMO namesake to become a staple in the world of motorsports after Gianpiero Moretti launched the brand in 1964. By the end of the same year, it was a MOMO wheel that steered John Sutrees’s Ferrari to a Formula One world title. 50 years later, and a trip around any vintage race paddock will yield more MOMO wheels than any other, and it’s with good reason.

seinfeld-newman-porsche-935-hawaiin-tropicmomo-stanceworks-parts-car-e28-bmw

However, between then and now, the company has had its ups and downs. Following its immense success in the 1980s and through to the mid 1990s, the company was sold, slipping through the hands of the enthusiast and into the clutches of the corporate world. Now, however, the company returns to its roots, and in more ways than one. While the company has returned to the hands of true auto enthusiasts, just as it was born, it has also gathered members of the community to celebrate its latest line: the Heritage Series.

momo-magnus-walker

In celebration of their past successes, we joined MOMO in downtown Los Angeles for an evening of cars, drinks, and of course, wheels, for both steering and the road.

momo-signature-steering-wheels-history

Mounted to the wall of the Hudson Loft, perched on the top floor of one of Los Angeles’s many warehouses were MOMO’s most historic signature steering wheels. Ranging from the 1970s up to their most recent Magnus Walker signature wheel, the lineup showed not only their design ideology, but their prowess too, having catered to and worked with some of the greatest names in racing history.

momo-grand-prix-wood-heritage-wheel

momo-wood-shift-knob-heritage

 

A bit further down were the newest MOMO offerings: the Heritage Series. With designs pulled from icons like the Prototipo and the Futura, we can we’re incredibly excited for high quality steering wheels that cater to a more classic taste.

momo-california-heritage-steering-wheelmomo-prototipo-heritage

Like all of MOMO’s steering wheels, the Heritage Series is also handmade in Italy, just as they were more than 50 years ago. A special highlight of the evening was seeing the process in person, with one of the MOMO craftsmen demonstrating his talents and showcasing the work the company is known for.

momo-heritage-steering-wheel-processmomo-handmade-steering-wheels

Also on display was one of MOMO’s new road wheels: a two-piece take on one of the company’s most famous racing designs. Seeing them showcased on an E30 M3 leads us to excitement, and we’re eager to see where the company’s coming designs are headed.

momo-heritage-wheels-classicbmw-e30-m3-momo-heritage-wheels

And if the assortment of wheels and drinks weren’t enough, the company of some incredible automobiles was warmly welcomed. An assortment of Ferraris, a Rod Emory Porsche, and even our own StanceWorks “Parts Car” E28 were invited inside. On the curb sat a few million dollars worth of vehicles, ranging in scale from a Pagani to our friend Dorian Valenzuela from DV Mechanics’s Alfa Giulia.

momo-ferrari-race-steering-wheelmomo-ferrari-333-spmomo-ferrari-steering-wheel-wood

All-in-all, it’s hard to find a better way to spend a Monday evening, and with some exciting new stuff heading to market, we’re thrilled to share the latest from MOMO.

momo-rod-emory-porsche-356-outlawmomo-heritage-futura-matte-wood-steering-wheel

Source: http://www.stanceworks.com/2016/11/the-momo-heritage-series-launch-dtla/

 

Epoqu’Auto 2K16… Dans la cour des grands !

Encore un bon article de DLEDMV sur le salon Epoq’auto.

Merci à eux.

“Ce week-end, j’me suis fait un bouchon lyonnais… Non, rien à voir avec un gastronomique en bord de Rhône… Je suis allé faire un tour à Epoqu’Auto, le salon rétro qui sévit tous les ans dans la région lyonnaise. Et force est de constater que depuis notre dernière visite d’il y a 3 ans, le salon à bien grandi… Enfin faut-il encore passer les bouchons pour y arriver !”

dledmv-epoquauto-2016-207

dledmv-epoquauto-2016-58

“Surtout que l’équipe de De l’essence dans mes veines y est descendue en force… Votre serviteur, accompagné de Char-Ly en mode serial shooter et Julien qui reniflait quasiment chaque habitacle d’italienne !”

dledmv-epoquauto-2016-199

dledmv-epoquauto-2016-108

“Alors au programme cette année, c’était 53000 m2 répartis dans 4 halls. Ha ça fait de la trotte si on veut tout mater ! Surtout qu’il y avait du beau monde, tous répartis aux 4 coins… Donc cherchez pas, si on veut tout mater, on est obligés de tout se taper ! Enfin, nous avons quand même été 60000 à le faire !”

dledmv-epoquauto-2016-192

dledmv-epoquauto-2016-57

“Présents cette année, une ribambelle de clubs, de la young à tous les étages, de la classic, de la sportive, de la pièce, de l’art… y’a de tout et pour tous les gouts. Finalement c’est comme avant, mais en plus fourni.”

dledmv-epoquauto-2016-184

dledmv-epoquauto-2016-169

dledmv-epoquauto-2016-166

“Pour 2016, Epoqu’Auto mettait à l’honneur Berliet et Delahaye. Autant le 1er, mouais, autant le 2nd, pouvoir admirer ces somptueuses sculptures sur roues, c’était enrichissant. Chez Autodiva, Gérard Gamand nous a sorti du lourd avec un plateau de 12 sport protos. Les japonaises étaient également présentes en force, notamment Toyota qui nous exposait une rare et magnifique 2000 GT. VW nous séduisait avec un plateau réservé à la Golf GTI, accompagnée par quelques Corrado et Scirocco. Bien sûr les marques françaises déversaient leur patrimoine, sportif ou non, à grand renfort de DS, 2CV, R5, R30, 4L, 203, 304, Mehari, Alpine, Talbot…”

dledmv-epoquauto-2016-14

dledmv-epoquauto-2016-138

dledmv-epoquauto-2016-146

dledmv-epoquauto-2016-11

dledmv-epoquauto-2016-08

“Aston est descendue dans le Rhône notamment avec la nouvelle DB10, une One 77 et la monstrueuse Vulcan. Et mon coup de coeur, la violente et bestiale Vantage. Sans oublier les classiques DB7, DB4, DB5… et même une rare DB1. On ne s’en lasse pas !”

dledmv-epoquauto-2016-15

dledmv-epoquauto-2016-125

dledmv-epoquauto-2016-121

dledmv-epoquauto-2016-109

“Les pros de la vente d’engins d’exception sont bien entendu présents et assurent le gros du plateau. Une M3 E30 Sport Evo à tomber par terre… neuve ! Une Aventador par-ci, une Testarossa par là, de la 205 GTI, une Alfa GTV, une Diablo, de la Type E, une Viper, bien sur de la Porsche un peu partout (Et toujours des prix hallucinants !)… Bref, il y a de tout, à tous les prix. Aucune marque n’est mise de côté. L’occasion aussi de rester scotché sur la qualité des engins. C’est propre, net, sans en faire trop. On valide aussi la côte des young et des « valeurs sures » qui ne cesse de grimper, ou du moins se stabiliser à des sommets qui ont encore du mal à passer !”

dledmv-epoquauto-2016-95

dledmv-epoquauto-2016-104

dledmv-epoquauto-2016-89

dledmv-epoquauto-2016-16

“En parallèle, Osenat, qui va se charger de la vente de la Gombe, expose pas loin d’une 50aine de voitures qui vont animer la vente du dimanche (Et dont les résultats sont là). L’occasion d’admirer un Porsche 550 de 1984 puisque signée Beck… oui, une réplique… on commencerait donc à leur apporter un peu d’importance ?! Surprenant, mais encourageant !”

dledmv-epoquauto-2016-22

dledmv-epoquauto-2016-83

dledmv-epoquauto-2016-81

“Le temps de faire une petite photo avec notre Jeannot Ragnotti national, de parler piston avec quelques passionnés au détours de divers stands, d’aller avaler un mauvais sandwich qui colle au palais et une bonne bière qui désaltère, ou de se faire mal sur un cuir signé Gulf, et nous v’la sur le parking. Car Epoqu’Auto vaut aussi bien le détour pour l’intérieur que pour l’extérieur. Là encore, c’est carnaval ! Opel Omega Lotus, GTI dans tous les sens, américaines, classics… On a fait chauffer le boitier pour vous.”

dledmv-epoquauto-2016-183

dledmv-epoquauto-2016-76

dledmv-epoquauto-2016-69

dledmv-epoquauto-2016-06

“Alors, si vous hésitiez encore à y aller cette année, ne vous posez plus la question pour 2017. Une fois passé les bouchons pour accéder à Eurexpo (M’enfin, ce n’est rien comparé au merdier annuel avignonnais !) et l’heure de queue pour rentrer (Même si vous avez pré-commandé votre billet au préalable… Ha oui, chez De l’essence dans mes veines, même avec un badge « Presse », on fait la queue… et j’en profite pour saluer les quelques personnes avec qui on a tapé la discut’ pendant ce moment), et nonobstant le fait qu’on se dise qu’un hall de plus n’aurait pas été de trop pour caser tout ce monde, aérer les stands et éviter de se marcher dessus, pour le reste c’est du gavage de rétine assurée. Alors en 2017, foncez !”

dledmv-epoquauto-2016-31

dledmv-epoquauto-2016-60

dledmv-epoquauto-2016-17

dledmv-epoquauto-2016-07

 

Source: http://delessencedansmesveines.com/2016/11/epoquauto-2k16-cour-grands/

Merci DLEDMV.

A flat 6 love affair by Bart Kuykens – LA FUSION DE L’HOMME ET DE LA MACHINE

Indémodable, inébranlable. Sans jamais renier son esprit de véhicule sportif, la Porsche s’affranchie des époques avec une aisance déconcertante. Tel un phœnix, elle renaît, série après série, toujours plus forte, toujours plus attirante.

Alors de quoi s’agit-il ? D’un livre de plus sur le mythe 911 ? De ses caractéristiques techniques ?  De la chronologie de son évolution ? De son industrialisation ? De ses réussites ?

Pas du tout.

Vous connaissez l’adage : “tel maître, tel chien”. Le photographe Bart Kuykens s’est penché sur cette vérité populaire et l’applique au petit monde de la Porsche.

Le résultat, c’est ce très beau livre “A Flat 6 Love Affair” . Des images entièrement dévolue au “Driver” et à sa monture. Portraits en noir et blanc de cette passion qui unie des femmes et des hommes à leurs Porsches classiques. Quand on dit passion c’est au sens propre du terme. La passion passionnée, passionnante, déraisonnable qui nous transporte et nous submerge parfois.

 

Au fil des 316 pages de l’ouvrage, Bart Kuykens transforme le numéro de série de l’auto. Ce n’est plus une succession de chiffres et des lettres, mais une carte d’identité. Un ADN unique. On ne possède pas une Porsche. On possède “SA” Porsche. Celle-là et pas une autre. Elle n’est pas substituable. Elle a son histoire, son caractère, ses qualités, ses défauts. Nous avons aussi nos petites manies. On lui parle quand on lui donne de l’huile. On la câline lorsqu’on la shampouine. On lui donne un petit nom lorsqu’on est seul avec elle. On lui dit au revoir lorsqu’on éteint la lumière du garage après l’avoir délicatement recouverte d’une douce couverture respirante. On se surprend à sourire niaisement lorsqu’on la découvre le lendemain. Parfois on l’engueule parce qu’elle refuse de démarrer ou qu’elle cale à tous les feux. Une relation se tisse entre nous. La Porsche devient-elle humaine ? Mon dieu non, mais elle se fait à notre image, avec les petits accessoires et les soins qu’on lui prodigue. Plus la relation dure et plus cette amour grandit. Comme un vieux couple atteint d’un irrépressible mimétisme, cette machine va commencer à nous ressembler. Mais si on regarde de plus près dans le prisme de l’objectif de Bart Kuykens, c’est finalement peut-être nous qui lui ressemblons. La fusion est en marche; it’s just a love affair.

Un livre de qualité, réalisé par un passionné, signé et numéroté à la main. Édité à 911 exemplaires comme il se doit. Magnus et moi-même en avons un exemplaire dans notre bibliothèque; il n’y en aura pas pour tout le monde; à bon entendeur.

 

Antoine Gaslais

14656444_1251820311549550_8180892839988952702_n

 

informations ;

Bart Kuykens

bartkuykens@me.com

Mobile:  +32 484 629 158

10000 tours du Castellet 2016 – Retour vers le passé !(par DLEDMV)

Un putain de plateau… Oui, pour une fois, on commence par la fin ! Mais c’est bien comme cela que je peux vous résumer, vite fait, l’édition 2016 des « 10000 Tours du Castellet ». Il parait qu’à force, il y a en qui finissent par devenir blasés… Moi, à chaque fois, c’est une grosse claque dans la tronche, en dolby surround ! Et cette année, c’était fracture de la mâchoire en guise de bonus ! Putain de plateau…

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-113

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-12

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-52

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-227

Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance, il a fallu faire un choix… D’un côté, monter à la capitale pour déambuler sur la moquette au milieu des projecteurs, pour y voir un hypothétique avenir encore et toujours mazouté et de plus en plus hybridé, voir électrisé ! Ce genre d’évènement où les accred’ attirent tous mes petits collègues et confrères qui s’y rendent en courant, histoire de se faire flatter l’égo à grand renfort de p’tits fours et de champagne… C’est vrai, si vous les suivez, vous verrez plus de selfies avec des coupes pleines de bulles et des petits fours qu’avec des bagnoles ! C’est pas le Mondial de l’auto, c’est le salon de la gastronomie… et du serrage de paluches ! Enfin, pendant qu’ils se sentent flattés, par derrière, les services comm’ en font leur Jean Marc en puissance… Ça marche bien la poudre aux yeux… surtout lorsqu’elle brille !

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-11

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-13

dledmv-10000-tours-du-castellet-elodie-03

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-30

De l’autre, une invit’ signée Peter Auto, mais sur l’un des plus beaux circuits que compte l’hexagone, le Castellet. Les stars de la journée, elles étaient sous la pluie, ne brillaient pas forcément, et s’appelaient Ferrari 250 LM, Porsche 962, Jaguar Type E, Peugeot 905 Evo1, Lola T70, Iso Griffo, Mercedes C11, Ford GT40, Alfa Romeo T33/3, Porsche 917, Ferrari 512 LM, BMW M1 Procar, Aston Martin AMR1, Ford Capri 2600 RS, Volvo 240 Turbo GrA… Arrêtez moi, ou je vais vous faire 5 pages…! (En même il y avait largement de quoi en faire plus de 5 pages…!).

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-155

dledmv-10000-tours-du-castellet-elodie-32

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-31

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-193

Voyez, entre une masturbation intellectuelle parisienne, et un truc d’homme où ça sniffe l’essence et l’huile chaude pendant que des V6, V8, V10 et V12, atmo ou turbo, déchirent le silence à coup de pistons déchainés, vous comprendrez que mon choix fut extrêmement compliqué…! Je sautais dans ma Modus de la mort qui pue et qui tue en direction du Var… A eux les strass, à moi les traces… sur la piste mais surtout dans le calbut’ !

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-287

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-32

dledmv-10000-tours-du-castellet-elodie-04

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-149

Car c’est bien là le soucis des 10000 tours… Maitrise anale obligatoire, à défaut de se retrouver rapidement dans l’embarras ! Il parait qu’à force de voir ce genre d’engin, on finit par être blasé… Personnellement, à chaque fois, c’est toujours le même électrochoc ! Mais comment peut-on s’habituer à la vision de ces légendes roulantes ? Le plaisir des yeux, la jubilation des tympans, le bonheur des narines ! Putain quelle atmosphère !

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-286

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-203

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-98

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-89

Bon, je ne vais pas vous refaire le déroulement de la journée, commencée sous la pluie, qui disparait une fois arrivée au circuit. A croire que le Paul Ricard se parait sous un parapluie céleste alors que le reste de la région était sous le déluge ! Il n’empêche que chez Peter Auto, on a la fibre, la passion et on sait récompenser les foules qui se sont déplacées… Au programme, 5 plateaux tous plus impressionnants les uns que les autres.

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-215

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-213

On commence « gentiment » par le « Sixtie’s Endurance » qui regroupe les GT historiques des années 60, Austin Healey, Jaguar, Shelby Cobra et Mustang 350GT, Lotus, Alfa, Porsche, MG, TVR ou encore Triumph et bien d’autres. Au 10000 tours, c’était plus de 80 caisses engagées pour une course de 2h.

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-198

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-202

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-09

On monte ensuite d’un cran avec la série du « Trofeo Nastro Rosso » qui met en avant les sportives et GT italiennes des années 50 jusqu’à 1965. Au programme, les somptueuses Ferrari 275 GTB, 250 GT SWB ou 250 LM, Bizzarrini, Alfa TZ ou Giulietta SZ, Maserati… On peut cependant y retrouver quelques anglaises et allemandes invitées, Aston et Porsche en tête. Ha oui, on y croise aussi régulièrement la célèbre 250 GT Breadvan officialisée Ferrari depuis quelques années.

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-19

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-21

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-22

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-14

Bon là déjà, on a besoin d’une petite pause pour reprendre son souffle et reposer les rétines qui commencent à déclarer forfait ! On ramasse sa mâchoire et on se dit que le « pire » reste à venir.

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-242

dledmv-10000-tours-du-castellet-elodie-20

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-260

C’est au tour des « Heritage Touring Cup »… Imaginez 30 secondes, des BMW 2002Ti, 635csi, 3.0 CSL Batmobile ou 530i ex-Production… Ou alors des Ford Escort RS, Capri RS ou Mustang. Alfa GTA et GTAM, Camaro Z28, 2 mignonnes MG Metro Turbo ou encore, Volvo 240 Turbo et Rover Vitesse ex-ETCC… Allé, et encore un calbut’ à changer !

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-73

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-151

Et ils restent encore 2 séries… et je n’ai pas pris suffisamment de changes !  Surtout avec le « Classic Endurance Racing » et le « Group C Racing »… là, on accède au Panthéon de la course auto ! La 1ère vous fera admirer de la GT et du Proto, BMW M1 Procar, GT40, Lola T70, Chevron B, De Tomaso Pantera et les spectaculaires Alfa T33, Porsche 917, 935, 911 RSR, 908, Ferrari 512 BB LM et 512 M, Lancia Beta GrV ou l’Alpine A220… On tutoie l’exception avec le plaisir de pouvoir laisser glisser les doigts sur leurs courbes.

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-35

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-39

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-45

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-178

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-128

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-136

Quant au Gr C, l’élite est là, hurlant dans tous les coins et bien déterminée à vous faire saigner des tympans ! Une Ribambelle de Spice, accompagnées de Porsche 962, la Peugeot 905, l’Aston AMR1, la Lancia LC2 ou encore la mythique Mercedes C11. Posté sur le muret des stands, on en prend plein les tympans lorsque ces monstres déboulent à pleine charge… les V8 Cosworth à 11000 trs, qui passent à quelques mètres, ça fait trembler le sol sous vos pieds, croyez moi ! En comparaison, assister à un concert d’Iron Maiden, dans la fosse, à genou avec un t-shirt « I love Jul » pourrait presque s’apparenter à une sinécure !

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-259

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-222

Alors si vous êtes un habitué de « De l’essence dans mes veines » et de mes articles, vous devez donc savoir que j’ai un faible pour toutes ces légendes des 70’s aux 90’s… Et là, j’en ai fait fondre le calbut’ en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire ! Ce genre d’évènement, à l’image d’un Le Mans Classique, Goodwood ou toute autre réunion de la sorte, c’est d’abord et surtout l’occasion de se prendre une rafale de passion mécanique, pour nous replonger dans le sport auto qui berçait notre enfance (Du moins pour les vieux comme moi…!), un truc à vous dresser les poils ! Enfin pour les plus jeunes, ça enrichit la culture et peut facilement transmettre le virus qui transformera votre sang en essence ! Et dire que la plupart les réservent à des collection privées ou la moquette des musées. Les voir se déchainer dans leur élément naturel et un moment dont on ne peut se lasser. Vos sens sont mis à rude épreuve… la vue, l’ouïe, l’odorat, même le toucher… Si, quand vous envoyez votre main sur vos fesses pour… « ho non, encore un caleçon » !

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-164

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-119

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-122

Et encore, on va commencer à voir débarquer les caisses de la seconde moitié des 80’s… M3, 190, 405, Vectra, Mondéo, Accord… ex DTM, Supertourisme ou BTCC… Ainsi que les phénoménales GT qu’étaient les CLK GTR, McLaren F1, Porsche GT1… A ce propos, une Viper GTSR attendait patiemment son tour dans les stands. Bref, la formule de Patrick Peter n’a pas fini de nous en mettre plein les sens. Si vous avez l’occasion, allez y, vous ne le regretterez pas !

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-152

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-289

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-154

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-290

Un dernier point positif en terme d’organisation, la présence de plusieurs clubs sans aucun sectarisme. De la Peugeot 203 jusqu’aux dernières hypercars, en passant par des japs, des sportives, gti, américaines… qui ont l’occasion de venir fouler la piste pendant la pause entre « midi et 2 ». Ca fait plaisir aux « pilotes », ça occupe les spectateurs et ça permet aussi de se détendre le temps que les monstres rentrent à nouveau en action… Le GT Tour pourrait s’en inspirer ! Enfin j’dis ça, j’dis rien…

dledmv-10000-tours-du-castellet-elodie-34

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-247

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-27

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-25

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-116

Avant de lâcher le clavier, je tenais à remercier d’abord l’équipe de Peter Auto mais aussi tous les passionnés que j’ai pu croiser, fans de « De l’essence dans mes veines »… l’occasion à chaque fois de mesurer la popularité grandissante de votre blog préféré (Siiiii, faites pas les modestes !). Pompelup à Jean Patrick, Damien, Lawrence, Thierry, Greg, Vincent du Team Go-On qui a foulé le tarmac avec sa 240 Z, et un tout spécial pour Joffrey et Jean Pierre.

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-77

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-82

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-168

On remet ça en 2017 et pourquoi pas avec l’un d’entre vous ?! On va y réfléchir 😉

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-267

dledmv-10000-tours-du-castellet-elodie-37

En attendant, mettez un pièce dans notre tirelire

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-221

dledmv-10000-tours-castellet-2k16-284

Tres bel article realisé par:

© De l’essence dans mes veines via Jean-Pierre, Elodie, Char Ly & TiTi

Source:

http://delessencedansmesveines.com/2016/10/10000-tours-castellet-2016-retour-vers-passe/

 

 

DMC: Drive me crazy!

 

“La vitesse n’est que l’un des visages de la liberté“ _ Roger Nimier

A l’occasion de la Joe’s Week, sortie en ancienne sur les routes du pays Basque. Sur invitation uniquement.

12916160_1094960913902158_8367417433297418490_o

Depuis son départ sur la cote basque, Antoine Gaslais nous gratifie de quelques initiatives nommées rendez vous”, après le Dope Road, Full moon, il s’agit maintenant du Drive me crazy, une balade sur invitation uniquement.

13694331_10154314592698756_242010306_o

Voicile menu de la  journée annoncé par Julien Borne, co-organisateur:

Bonjour à tous.
RDV samedi matin au bar Etxola Bibi, ex “100 marches”, pour un café vers 9H.
Adresse : Avenue Beau Rivage. 64600 Biarritz. (En haut de la cote des basques il y a un petit parking derrière un rond point avec vue sur l’océan).

Départ sur les coups de 10h, une fois les présentations faites et les voitures admirées.

On grimpe la montagne. On se trouvera un joli coin de nature pour manger (merci de prévoir un casse-croute; Nous vous conseillons les halles de Biarritz pour attraper quelques spécialités locales avant le départ).

On redescend tranquillement sur l’océan pour boire un verre (avec modération).

Pour les courageux qui en veulent plus, virée Biarrote de nuit.

A samedi,

Antoine & Julien

P.S : N’oubliez pas d’avoir fait les pleins avant de venir

La journée se veut épique, mais çà  c’est après une belle photo de famille au bord de la plage Tel  un nuancier Pantone  vintage, que nos conducteurs  font connaissance  puis enfin prennent  la route.

 

IMG_8064_Snapseed IMG_8065

D7C_7316ll_Snapseed_opt (1) D7C_7315bb_Snapseed_opt (1) D7C_7314r_SnapseedIMG_8083_Snapseed

Même les touristes sont ravis !

img_4994

C’est parti pour un road trip dans les lacet ,  route humide, rencontre improbable, il paraîtrait que les fossés étaient un peu humide, selon les dire d’un conducteur d’une Porsche verte (!!), mais l’essentiel, c’est que tout se passe bien, de l’adrénaline, de la conduite , pas de prise de tête  c’est çà DMC!

 

IMG_4998

 

Pour terminer, cerise sur le gâteau, arrivée  en haut de la montage pour un picnic improvisé et un petit shooting improvisé, bucolique mais splendide.

IMG_8092 IMG_8120 IMG_8121  13532821_865558083556166_4100373522324770921_n

Encore une  belle rencontre  couronnée de succès,  simple et sans fioriture,  on se demande ce qu’ Antoine Gaslais nous réserve pour le prochain rendez vous ?

A suivre …

Ps: Merci à tous ceux qui ont pris part à l’événement et partagés les photos  .

 

MAGNUS WALKER: THE ULTIMATE PORSCHE ENTHUSIAST

 

C’ était au début de 2014 que nous sommes tombés sur le TED Talk de Magnus Walker et c’est après avoir été captivé et inspiré, que nous avons dû le contacter et faire connaître son monde . Non seulement son histoire de succès est si étonnante pour nous, c’est aussi sa passion pour la voiture de sport  classique allemande Porsche.

Étant un fan de  Porsche classique  , j’ai été instantanément  fan de Magnus dès le début et nous avons dû nous organiser pour le rencontrer et raconter son histoire. Donc, après l’avoir rencontré au LA Auto Show de retour en Novembre 2015, nous avons fixé une date pour faire un voyage à son garage / bureau.

Magnus Walker Hot Wheels

Pendant que nous  visitions les rues ensoleillées  de Los Angeles en automne, nous nous aventurons dans la zone industrielle de LA, où Magnus est situé. A notre arrivée, nous sommes accueillis avec ces deux Porsche 914 garées devant le parvis. En nous garant , nous pouvons entendre Magnus à l’intérieur du garage, puis il sort pour nous serrer la main et nous accueillir .

MAGNUS WALKER'S EPIC PORSCHE GARAGE & COLLECTION

MAGNUS WALKER'S EPIC PORSCHE GARAGE & COLLECTION

Nous marchons à l’intérieur de l’entrée principale, qui est un mélange d’un garage et d’un entrepôt de vêtements. A notre gauche se trouve une section qui abrite quelques-uns de ses derniers projets en cours et pièces de restauration.

IMG_7668

IMG_7671

IMG_7679

Avant de commencer à raconter  son aventure, Magnus nous propose une visite rapide de l’endroit  et wow! Nous avons été épatés à quel point cet endroit est créatif. entre ses  Porsches, sa ligne de vêtements et toutes ses d’affiches et souvenirs.  Magnus nous a permis de prendre notre temps et  des photos de ce que nous voulions. Nous avons été vraiment honorés et avons pu  capturer autant que possible des images montrant  ce qui est possible dans la vie, quand vous pouvez suivre votre passion.

IMG_7804

Alors par où commencer? Eh bien, cela  devait être par sa collection Porsche et Magnus, en a une collection impressionnante. Quand vous entrez par la porte principale de l’endroit où il abrite tous ses projets terminés, vous êtes tout simplement soufflé de ce que vous voyez. Classic Porsches de 911 à 912 auquel il  ajouté la signature Magnus Walker, pour  se démarquer .

IMG_7745

En marchant entre ces beautés , vous pouvez sentir une présence puissante de la puissance brute et l’odeur incroyable que possèdent chacune. Je me souviens de sentir la chair de poule sur ma peau comme j’étais excité d’être au milieu de classiques intemporels tels que ceux-ci.

IMG_5475

IMG_5480

IMG_5483

IMG_7767

IMG_7787

IMG_7793

Lorsque nous commençons à prendre des photos, nous repérons quelques-unes des célèbres Porsches de Magnus vues sur le web. La première est en collaboration  avec Momo , qui dispose d’une marque de volant Magnus Walker . Quelle façon parfaite d’éprouver un morceau de l’héritage de Magnus Walker, qu’un volant  Momo signature. Vous voyez, Magnus a un lien incroyable avec ses classiques et quand  il est derrière le volant,  il est à l’un en communion  ces machines refroidies à l’air.

IMG_7752

Juste à côté, il y a  Porsche 911 ‘277’, qui est la deuxième Porsche qu’il a acheté dans les années 90 à un échange de Pomona rencontrer. Il l’a eu pendant plus de 15 ans et a continué à le peaufiner comme il le voulait.

IMG_7753

Un autre model qui a attiré notre attention a été le 911 SC avec sa signature rouge, blanc et noir touches extérieures.

IMG_7754

IMG_7758

Puis Magnus entre dans la salle et nous montre son dernier projet, que nous avons vu au LA Auto Show  avec cette teinte grise! Étourdissant!

IMG_5482

Alors que nous continuons à admirer ces beautés, nous ne pouvons pas nous empêcher de regarder les murs qui les entourent. Partout où vous regardez, vous pouvez voir des affiches de voitures classiques aux coupures de presse de voyage racontant l’aventure  de Magnus avec Porsche.

IMG_5504

IMG_5505

IMG_5506

IMG_5532

Une des choses dont j’étais curieux, c’ est où Magnus construit sa Porsche? Eh bien, entre un mur en miroir, se cache le lieu secret où la magie se passe. Quand nous marchons dans la zone de construction, il on sent comme revenir dans le passé, dans  un vieux garage  dans les années 60. Tout  les outils et les pièces de cette période sont exactement comme il doivent être.

IMG_7778

IMG_7781

IMG_7782

IMG_7783

IMG_7785

Quand nous sortons du garage je m’interroge de ce qui pourrait être le prochain projet de Magnus, qui se cache sous la couverture, nous prenons quelques clichés  en plus de ces machines intemporelles.