Histoire des modèles Porsche 912 & 912E

Lors du remplacement fin 1964 de la 356 par la 911 (initialement appelé 901, dont Peugeot avait les droits d’exploitation) l’usine de Stuttgart a anticipé une baisse du volume de commande due à l’importante hausse de tarif (la 911 coûtait à l’époque près du double de la 356). Les responsables commerciaux ont donc décidés de lancer un modèle plus abordable qui utiliserait, pour ainsi dire, le meilleur des deux mondes : le chassis & la carrosserie révolutionnaires de la 911 et  le bloc moteur 4 cylindres 90cv 1.6L fiable & peu couteux de la 356 SC. Ainsi est né le modèle 912 (902); sa production durera 5 ans d’avril 1965 à juillet 1969.

Elle sera remplacée en 1970 par la 911 T au moteur « Flat 6 » en fonte, peu coûteux, de 110 ch.

pres_history_912

La 912 fera une ré-apparition dans la gamme Porsche en 1976 sous le nom 912E (923) composé d’un châssis & carrosserie de 911S équipé d’un 4 cylindres 90cv 2.0L Type 4 similaire aux blocs équipant les dernières 2.0L 914/4.

On peut distinguer 3 grandes familles de Porsche 912 :

-les SWB (caisse a empattement court ou Short Wheel Base en anglais) produites jusqu’en 1968.

-les LWB (Long Wheel Base) (+57mm par rapport au SWB) produites en 1969

-les 912E produites en 1976

porsche-912-e

La 912 fut produit à 34,959 exemplaires (principalement vendus sur le marché nord-américain).

On en trouve très peu en état d’origine aujourd’hui, les modèles 902 (de 65 à 69) malgré  une très bonne qualité d’assemblage  n’ont pas bénéficié de l’apparition de la galvanisation (à partir de 1970 chez Porsche).

Ces modèles souffrent souvent de la rouille et leur faible valeur marchande pendant des années en ont conduit énormément à la casse.

Exif_JPEG_PICTURE