Archives par mot-clé : Racing

Summer rencontre: Normandie Road trip

Rendez-vous organisé de longue date pour ce week-end en Normandie sur les terres d’Alexandre et sa Ferdinande, la météo s’annonce bonne quelques jours avant le départ.

Les caravanes se précisent entre le vendredi et le samedi pour aller en direction de la Normandie, road book bouclé, couchages prêts, voitures checkées, on est fin prêt.

Nico et sa cerise (une 911 Targa vert Conda green) a fait le long déplacement pour le week-end du pays basque pour être parmi nous.

Parti avec la seconde vague, un point de rasso sur la route nous permet de faire le reste du trajet jusqu’à l’arrivée avec le 912 CREW, une cox, une 914, et deux 912 nous accompagnent. La route se veut calme et sereine sous un temps ensoleillé.

A peine à 40 min de notre fin de destination, une de nos 912 nous lâche, un bruit pas catholique nous oblige à faire un arrêt catastrophe et à attendre la dépanneuse. Le dépanneur à la gentillesse de déposer la voiture jusque chez notre hôte. On nous a biens sur attendu pour l’apéro malgré notre retard et nous passons au présentation avec les normands présents sur place et leur beau véhicule, un beau  plateau, une cox slate ex « Alex » , 2x 911 classiques et une magnifique turbo vont nous accompagner le long du  week-end.. L’après midi se veut roadtrip avec des routes plus que sympas et des poses permettant des shooting et l’utilisation du drone de notre photographe Julien harcelé par les mouettes qui le prennent pour un intrus.

Un bon repas le soir entre passionnés  plein d’échanges et d’anecdotes, qui sont prêt à remettre çà pour le lendemain.

Une journée est déjà passée mais il nous faut terminer ce roadbook, des poses bucoliques aux arrêts shooting, en passant par le port, les docks de Fécamp ou les flat ne passent pas inaperçus.

Apres la pause du midi, le groupe du week-end s’éparpille pour retourner chacun dans sa région, avec une folle envie de recommencer dès que possible !

Pendant que certains sont déjà rentrés, d’autre passe une nuit dans la porscherie aménagée dans le garage, une nuit entre Porsche, que demander de plus.

 

 

Photos: @jokeye @julienpianeta @jeff @nico @alex

European BUG IN 7

Le dernier week end de Juin profilait l’European BUG IN 2017, qui malheureusement, s’est déroulé sous la pluie, une bonne ambiance et des beaux véhicules tout de même, des exposants présent malgré le temps plus que mauvais sur ces 3 jours, voici le résumé en  quelques images  .

5db85ead339c547417911052b1e4dfa3

Bienvenue aux paddocks…

 

PORSCHE+ AUDI

IMGP2732_Snapseed_opt

Du style,RATS ou autre, on en a pour tous les goûts et on se fait plaisir.

 

 

Pendant ce temps sur le chemin de l’expo…

La boue c’est dans la tête…

De la pluie oui, mais de l’expo quand même !

Porsche Spirit.

IMGP2706_Snapseed_opt IMGP2713_Snapseed_opt IMGP2792_Snapseed_opt

Double impact.

IMGP2733_Snapseed_optIMGP2735_Snapseed_opt

IMGP2734_Snapseed_opt

 

WTF?

IMGP2749_Snapseed_opt

 

UNE 912!

IMGP2709_Snapseed_opt

Funny details…

Avec en bonus un petit arrêt à la frontière…

IMGP2823_Snapseed_opt

On se revoit à la 8é édition…

12507239_1290893194270761_8989084758994713396_n

FAUTEUIL CABRIOLET RACING INSIDE

Envie d’une ambiance Racing a la maison, ce fauteuil est pour vous.

Fauteuil cabriolet Racing Inside n° 20

Couleur: bleu Racing team / orange

 

Inspirés par les voitures de course les plus mythiques, les fauteuils cabriolets Racing Inside apportent l’esprit des grandes courses automobiles dans votre bureau, votre salon, votre garage.

 

Livraison mi-décembre
Pas d’emballage cadeau pour ce produit

D’autre modèles disponible dont un magnifique siège inspiré des 911 classiques.

 

http://selectionrs.com/fr/4305-fauteuil-cabriolet-racing-inside-n-20-bleu-racing-team-orange-selection-rs-mini-911-0000000000000.html

 

 

THE MOMO HERITAGE SERIES LAUNCH – DTLA

Un petit tour à Los Angeles pour inaugurer le volant Momo Signature Magnus Walker.

Merci Stanceworks

 

It took little time for the MOMO namesake to become a staple in the world of motorsports after Gianpiero Moretti launched the brand in 1964. By the end of the same year, it was a MOMO wheel that steered John Sutrees’s Ferrari to a Formula One world title. 50 years later, and a trip around any vintage race paddock will yield more MOMO wheels than any other, and it’s with good reason.

seinfeld-newman-porsche-935-hawaiin-tropicmomo-stanceworks-parts-car-e28-bmw

However, between then and now, the company has had its ups and downs. Following its immense success in the 1980s and through to the mid 1990s, the company was sold, slipping through the hands of the enthusiast and into the clutches of the corporate world. Now, however, the company returns to its roots, and in more ways than one. While the company has returned to the hands of true auto enthusiasts, just as it was born, it has also gathered members of the community to celebrate its latest line: the Heritage Series.

momo-magnus-walker

In celebration of their past successes, we joined MOMO in downtown Los Angeles for an evening of cars, drinks, and of course, wheels, for both steering and the road.

momo-signature-steering-wheels-history

Mounted to the wall of the Hudson Loft, perched on the top floor of one of Los Angeles’s many warehouses were MOMO’s most historic signature steering wheels. Ranging from the 1970s up to their most recent Magnus Walker signature wheel, the lineup showed not only their design ideology, but their prowess too, having catered to and worked with some of the greatest names in racing history.

momo-grand-prix-wood-heritage-wheel

momo-wood-shift-knob-heritage

 

A bit further down were the newest MOMO offerings: the Heritage Series. With designs pulled from icons like the Prototipo and the Futura, we can we’re incredibly excited for high quality steering wheels that cater to a more classic taste.

momo-california-heritage-steering-wheelmomo-prototipo-heritage

Like all of MOMO’s steering wheels, the Heritage Series is also handmade in Italy, just as they were more than 50 years ago. A special highlight of the evening was seeing the process in person, with one of the MOMO craftsmen demonstrating his talents and showcasing the work the company is known for.

momo-heritage-steering-wheel-processmomo-handmade-steering-wheels

Also on display was one of MOMO’s new road wheels: a two-piece take on one of the company’s most famous racing designs. Seeing them showcased on an E30 M3 leads us to excitement, and we’re eager to see where the company’s coming designs are headed.

momo-heritage-wheels-classicbmw-e30-m3-momo-heritage-wheels

And if the assortment of wheels and drinks weren’t enough, the company of some incredible automobiles was warmly welcomed. An assortment of Ferraris, a Rod Emory Porsche, and even our own StanceWorks “Parts Car” E28 were invited inside. On the curb sat a few million dollars worth of vehicles, ranging in scale from a Pagani to our friend Dorian Valenzuela from DV Mechanics’s Alfa Giulia.

momo-ferrari-race-steering-wheelmomo-ferrari-333-spmomo-ferrari-steering-wheel-wood

All-in-all, it’s hard to find a better way to spend a Monday evening, and with some exciting new stuff heading to market, we’re thrilled to share the latest from MOMO.

momo-rod-emory-porsche-356-outlawmomo-heritage-futura-matte-wood-steering-wheel

Source: http://www.stanceworks.com/2016/11/the-momo-heritage-series-launch-dtla/

 

Epoqu’Auto 2K16… Dans la cour des grands !

Encore un bon article de DLEDMV sur le salon Epoq’auto.

Merci à eux.

« Ce week-end, j’me suis fait un bouchon lyonnais… Non, rien à voir avec un gastronomique en bord de Rhône… Je suis allé faire un tour à Epoqu’Auto, le salon rétro qui sévit tous les ans dans la région lyonnaise. Et force est de constater que depuis notre dernière visite d’il y a 3 ans, le salon à bien grandi… Enfin faut-il encore passer les bouchons pour y arriver ! »

dledmv-epoquauto-2016-207

dledmv-epoquauto-2016-58

« Surtout que l’équipe de De l’essence dans mes veines y est descendue en force… Votre serviteur, accompagné de Char-Ly en mode serial shooter et Julien qui reniflait quasiment chaque habitacle d’italienne ! »

dledmv-epoquauto-2016-199

dledmv-epoquauto-2016-108

« Alors au programme cette année, c’était 53000 m2 répartis dans 4 halls. Ha ça fait de la trotte si on veut tout mater ! Surtout qu’il y avait du beau monde, tous répartis aux 4 coins… Donc cherchez pas, si on veut tout mater, on est obligés de tout se taper ! Enfin, nous avons quand même été 60000 à le faire ! »

dledmv-epoquauto-2016-192

dledmv-epoquauto-2016-57

« Présents cette année, une ribambelle de clubs, de la young à tous les étages, de la classic, de la sportive, de la pièce, de l’art… y’a de tout et pour tous les gouts. Finalement c’est comme avant, mais en plus fourni. »

dledmv-epoquauto-2016-184

dledmv-epoquauto-2016-169

dledmv-epoquauto-2016-166

« Pour 2016, Epoqu’Auto mettait à l’honneur Berliet et Delahaye. Autant le 1er, mouais, autant le 2nd, pouvoir admirer ces somptueuses sculptures sur roues, c’était enrichissant. Chez Autodiva, Gérard Gamand nous a sorti du lourd avec un plateau de 12 sport protos. Les japonaises étaient également présentes en force, notamment Toyota qui nous exposait une rare et magnifique 2000 GT. VW nous séduisait avec un plateau réservé à la Golf GTI, accompagnée par quelques Corrado et Scirocco. Bien sûr les marques françaises déversaient leur patrimoine, sportif ou non, à grand renfort de DS, 2CV, R5, R30, 4L, 203, 304, Mehari, Alpine, Talbot… »

dledmv-epoquauto-2016-14

dledmv-epoquauto-2016-138

dledmv-epoquauto-2016-146

dledmv-epoquauto-2016-11

dledmv-epoquauto-2016-08

« Aston est descendue dans le Rhône notamment avec la nouvelle DB10, une One 77 et la monstrueuse Vulcan. Et mon coup de coeur, la violente et bestiale Vantage. Sans oublier les classiques DB7, DB4, DB5… et même une rare DB1. On ne s’en lasse pas ! »

dledmv-epoquauto-2016-15

dledmv-epoquauto-2016-125

dledmv-epoquauto-2016-121

dledmv-epoquauto-2016-109

« Les pros de la vente d’engins d’exception sont bien entendu présents et assurent le gros du plateau. Une M3 E30 Sport Evo à tomber par terre… neuve ! Une Aventador par-ci, une Testarossa par là, de la 205 GTI, une Alfa GTV, une Diablo, de la Type E, une Viper, bien sur de la Porsche un peu partout (Et toujours des prix hallucinants !)… Bref, il y a de tout, à tous les prix. Aucune marque n’est mise de côté. L’occasion aussi de rester scotché sur la qualité des engins. C’est propre, net, sans en faire trop. On valide aussi la côte des young et des « valeurs sures » qui ne cesse de grimper, ou du moins se stabiliser à des sommets qui ont encore du mal à passer ! »

dledmv-epoquauto-2016-95

dledmv-epoquauto-2016-104

dledmv-epoquauto-2016-89

dledmv-epoquauto-2016-16

« En parallèle, Osenat, qui va se charger de la vente de la Gombe, expose pas loin d’une 50aine de voitures qui vont animer la vente du dimanche (Et dont les résultats sont là). L’occasion d’admirer un Porsche 550 de 1984 puisque signée Beck… oui, une réplique… on commencerait donc à leur apporter un peu d’importance ?! Surprenant, mais encourageant ! »

dledmv-epoquauto-2016-22

dledmv-epoquauto-2016-83

dledmv-epoquauto-2016-81

« Le temps de faire une petite photo avec notre Jeannot Ragnotti national, de parler piston avec quelques passionnés au détours de divers stands, d’aller avaler un mauvais sandwich qui colle au palais et une bonne bière qui désaltère, ou de se faire mal sur un cuir signé Gulf, et nous v’la sur le parking. Car Epoqu’Auto vaut aussi bien le détour pour l’intérieur que pour l’extérieur. Là encore, c’est carnaval ! Opel Omega Lotus, GTI dans tous les sens, américaines, classics… On a fait chauffer le boitier pour vous. »

dledmv-epoquauto-2016-183

dledmv-epoquauto-2016-76

dledmv-epoquauto-2016-69

dledmv-epoquauto-2016-06

« Alors, si vous hésitiez encore à y aller cette année, ne vous posez plus la question pour 2017. Une fois passé les bouchons pour accéder à Eurexpo (M’enfin, ce n’est rien comparé au merdier annuel avignonnais !) et l’heure de queue pour rentrer (Même si vous avez pré-commandé votre billet au préalable… Ha oui, chez De l’essence dans mes veines, même avec un badge « Presse », on fait la queue… et j’en profite pour saluer les quelques personnes avec qui on a tapé la discut’ pendant ce moment), et nonobstant le fait qu’on se dise qu’un hall de plus n’aurait pas été de trop pour caser tout ce monde, aérer les stands et éviter de se marcher dessus, pour le reste c’est du gavage de rétine assurée. Alors en 2017, foncez ! »

dledmv-epoquauto-2016-31

dledmv-epoquauto-2016-60

dledmv-epoquauto-2016-17

dledmv-epoquauto-2016-07

 

Source: http://delessencedansmesveines.com/2016/11/epoquauto-2k16-cour-grands/

Merci DLEDMV.