Archives par mot-clé : pollution

Vignettes pour les voitures les moins polluantes : bientôt dans certaines villes

Crit’Air doit faciliter l’identification des véhicules les moins polluants par le biais d’une pastille de couleur apposée sur le véhicule et intitulée certificat qualité de l’air. Ce système de vignettes va s’appliquer, à partir du 15 janvier 2017, à Paris, première zone à circulation restreinte (ZCR) de France. Par conséquent, les véhicules les plus polluants (dits « non classés ») ne pourront plus rouler dans Paris de 8h à 20h en semaine.

Illustration 1

Un décret publié au Journal officiel du jeudi 30 juin 2016 précise  :

  • le type de véhicules concernés par ce certificat ;
  • les critères pris en compte pour classer chaque véhicule dans la catégorie de certificat de qualité de l’air correspondante ;
  • les modalités de demande et de délivrance de ce certificat (avec possibilité de mettre en place une redevance) ;
  • les sanctions applicables si le propriétaire du véhicule a apposé sur son véhicule un certificat ne correspondant pas aux caractéristiques de son véhicule.

Les véhicules sont classés en différentes catégories, en fonction du type de motorisation et de l’âge du véhicule. Les véhicules électriques et les véhicules à hydrogène font partie de la 1re catégorie.

Le site de commande des certificats qualité de l’air (ou « pastilles de couleur ») est ouvert depuis le 1er juillet 2016 à l’adresse www.certificat-air.gouv.fr . L’obtention de ce certificat implique de payer une redevance de 3,70 € auxquels s’ajoute le montant de l’acheminement par voie postale (ce qui correspond à un montant de 4,18 €).

Ce certificat doit ensuite être apposé à l’avant du véhicule de manière à être lisible par les agents de contrôle, depuis l’extérieur. Par exemple, pour les voitures, véhicules utilitaires légers, poids lourds, autobus, autocars, il est apposé, à l’intérieur du véhicule, recto visible de l’extérieur, sur la partie inférieure droite du pare-brise.

  À savoir :

Pendant les pics de pollution, les véhicules possédant une pastille bénéficieront d’autorisation particulière de circulation, en fonction de la couleur obtenue :

  • circuler dans les ZCR ;
  • obtenir des conditions de circulation privilégiée ;
  • bénéficier des modalités de stationnement favorables.

 

Source:

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A10135

 

Pollution : les tacots, Paris n’en veut plus dans ses rues !

nne Hidalgo tape à nouveau du poing sur la table. Et une fois de plus, c’est à propos de la lutte contre la pollution qu’elle s’impatiente. Après le parlement européen qu’elle a menacé la semaine dernière d’attaquer en justice s’il relève les seuils de pollution de l’air, c’est au gouvernement qu’elle s’en est pris ce mardi matin au micro de RTL.

L’élue s’agace que les textes d’application de la loi sur la transition énergétique tardent à sortir. « Il nous faut ces décrets pour mettre ces mesures en œuvre rapidement », a insisté Anne Hidalgo. Sans eux, la lutte contre le diesel que la maire (PS) de Paris a décrété serait presque de l’ordre du vœu pieux.

Les décrets doivent permettre la mise en place des vignettes identifiant les véhicules les plus polluants. « Paris est d’ores et déjà classée zone de circulation restreinte. Mais si les pastilles ne sont pas rapidement mises en place, les contrôles sont plus difficiles à faire », regrette Christophe Najdovski, adjoint (EELV) chargé des transports et des déplacements. Le système avait été annoncé initialement pour janvier 2016.

Les vieux poids lourds déjà interdits

Depuis le 1er septembre, les poids lourds, autocars et bus de plus de 3,5 t antérieurs à 2001 n’ont plus le droit de traverser la capitale de 8 heures à 20 heures, week-end compris. Dès le 1er juillet, les restrictions s’étendront aux véhicules des particuliers — diesel et essence — antérieurs à 1997. Soit 10 % du parc de voitures en circulation à Paris.

Paris prévoit d’interdire leur circulation en semaine de 8 heures à 20 heures. « Les décrets sont à l’examen du Conseil d’Etat. Ils devraient être publiés dans les prochaines semaines », promet-on au ministère de l’Ecologie. « La ministre aussi aurait souhaité qu’ils sortent plus vite », insiste le cabinet de Ségolène Royal.

« Il faut avoir l’idée que l’on ne traverse pas Paris comme une autoroute et qu’il y a d’autres modes de déplacement […] J’en ai assez que Paris soit soumis à des pics de pollution, des enfants et des personnes âgées qui ont des problèmes respiratoires et qui sont handicapés dans leur vie. La pollution tue », a martelé l’élue parisienne au micro de RTL.

L’impatience sur le sujet est réelle. Dans un sondage paru dimanche dans « le JDD », 59 % des Parisiens interrogés jugent le bilan de la maire de Paris en matière de la lutte contre la pollution plutôt négatif. Dans ce même sondage, ils approuvent clairement la réduction de la place de la voiture dans la capitale. Ils sont 67 % a souhaité que la circulation automobile baisse d’ici 2 020 et 60 % a soutenir la fermeture aux voitures des voies sur berges de la rive droite programmée pour le mois de septembre.

Ce qu’il faut retenir du plan antipollution

Une fois le système de pastille mis en place, je ne pourrais plus du tout rouler avec ma voiture datant d’avant 1997.

Faux

Ces véhicules seront interdits de circulation en semaine de 8 heures à 20 heures. Le week-end, ils pourront être utilisés. « Ce que nous ciblons, ce sont les déplacements domicile-travail », explique Christophe Najdovski, adjoint (EELV) à la maire de Paris chargé des déplacements. Vous pouvez aussi prendre le risque de rouler en semaine mais si vous êtes contrôlé, vous serez passible d’une amende de 35 €.

Les deux-roues sont aussi concernés par cette mesure.

Vrai

Dès le 1er juillet, motos et scooters seront aussi dans le viseur de la mairie de Paris. Les deux-roues immatriculés avant le 31 mai 2000 ne seront plus autorisés à circuler de 8 heures à 20 heures en semaine.

La mairie de Paris va donner de l’argent pour encourager les Parisiens à envoyer leurs vieilles voitures à la casse.

Vrai et faux

Les artisans et commerçants peuvent bénéficier d’une aide allant jusqu’à 9 000 € pour troquer leurs vieux véhicules contre un autre, plus propre. Les particuliers qui laissent tomber leur voiture ont, eux, droit à un coup de pouce de 400 € la première année pour leur passe Navigo ou leur abonnement Vélib’. S’ils préfèrent opter pour le vélo ou un deux-roues électriques, là, ils peuvent toucher jusqu’à 400 €. Enfin, le stationnement devient gratuit pour les particuliers qui s’équipent d’»une voiture électrique, GNV ou hybride rechargeable », énumère Christophe Najdovski.

Il n’y aura pas d’autres restrictions de circulation à Paris

Faux

La mairie de Paris prévoit d’ici 2020 d’interdire aussi à la circulation les véhicules de classe 2, 3 et 4. Soit tous ceux antérieurs à 2010. « Mais pour le moment, nous avons des discussions à l’échelle métropolitaine pour que ces nouvelles restrictions s’appliquent au-delà de Paris. Mais, si les décisions tardent trop, nous prendrons de nouvelles restrictions à l’échelle de la ville. La lutte contre la pollution n’attend pas », insiste l’élu écologiste.

 

http://www.leparisien.fr/paris-75/pollution-les-tacots-paris-n-en-veut-plus-dans-ses-rues-05-04-2016-5689409.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F

Pollution: Hidalgo «attend» les décrets

Anne Hidalgo a “lancé un message” ce mardi au gouvernement pour qu’il prenne les décrets d’application qui permettront à la maire PS de Paris de mettre en place ses mesures anti-pollution de circulation. “J’attends et je lance un message. Il nous faut ces décrets pour mettre ces mesures en oeuvre rapidement”, a dit Anne Hidalgo sur RTL.

La maire de Paris a rappelé qu’à partir de juillet “si les décrets sont signés”, les voitures essence ou diesel mises en service avant le 1er janvier 1997, seront marquées par une pastille ou un signe d’identification et ne seront pas autorisées à circuler de 8 heures à 20 heures. “C’est une politique guidée par un objectif de santé publique. J’en ai assez que Paris soit soumise à des pics de pollution. La pollution tue. Paris n’est pas une autoroute,il y a d’autres modes de déplacement”, a ajouté Anne Hidalgo.

La maire de Paris, candidate à la présidence du C40, réseau de villes qui luttent contre le dérèglement climatique, a rappelé que la mairie avait adopté des mesures d’aides financières en faveur des particuliers et des professionnels pour leur adaptation aux nouvelles mesures.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/05/97001-20160405FILWWW00066-pollution-hidalgo-attend-les-decrets.php