Vignettes Crit’air : les réponses à vos questions

C’est le grand retour de la vignette. Dès ce dimanche, il faudra montrer patte blanche pour circuler dans la capitale, les jours de semaine, de 8 heures à 20 heures. Imposée par le gouvernement, la vignette Crit’Air classe les véhicules en cinq catégories, du violet au gris, du moins au plus polluant.

En cas de pollution, ce n’est plus le numéro de plaque d’immatriculation qui définira qui a le droit de rouler, comme c’était le cas avec la circulation alternée, mais la bonne couleur de vignette.

Ces classifications se basent sur les normes « EURO ». Ce sont les critères européens, qui, depuis 1988, déterminent des objectifs maximum de rejets des véhicules de plus en plus stricts. Par exemple, les nouveaux moteurs diesel ne doivent émettre que 80 mg d’oxyde d’azote par kilomètre parcouru : 50 % de moins que pour la norme précédente qui datait de 2011 !

La vignette est-elle obligatoire ?

OUI. Dès ce dimanche 15 janvier, il faudra avoir une vignette pour rouler dans Paris, décrété Zone de circulation restreinte (ZCR). Y compris sur le périphérique.

Tous les véhicules sont-ils éligibles à la vignette ?

NON. Les voitures immatriculées avant le 31 décembre 1996, les deux roues avant le 31 mai 2000 et les utilitaires avant le 30 septembre 1997, ne peuvent pas prétendre à une vignette. C’est pourquoi, ils n’ont pas le droit de rouler dans Paris, du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures.

A partir du 1er juillet 2017, les critères seront encore plus stricts. A leur tour, les vignettes n°5 (voitures diesel immatriculées avant le 31 décembre 2000) ne pourront plus circuler à l’intérieur dans Paris, les jours de semaine.

Si je n’ai pas apposé ma vignette, vais-je avoir une amende ?

NON. A ce jour, ne pas avoir de vignette n’est pas verbalisable. En cas de contrôle, il suffira de montrer sa carte grise pour justifier que l’on a bien le droit de circuler. Une tolérance qui ne devrait pas durer : un décret en cours d’écriture, pourrait décider de sanctionner l’absence de vignette, au second semestre 2017.

Puis-je être verbalisé si je roule avec une voiture « non autorisée » ?

OUI. L’amende s’élève à 68 € pour les véhicules et jusqu’à 135 € pour les poids lourds si on circule dans Paris entre 8 heures et 20 heures sans être éligible à une vignette. Ou en cas de pic de pollution, si la catégorie correspondante est interdite.

Suis-je concerné si j’habite en banlieue ?

OUI. Dès que vous circulez dans Paris entre 8 heures et 20 heures en semaine ou que vous habitez/empruntez un itinéraire compris à l’intérieur de l’A86, vous devez vous munir d’une vignette.

La vignette est-elle gratuite ?

NON. Elle coûte 4,18 €. La demande doit être faite uniquement par internet sur le site officiel certificat-air.

Suis-je concerné si j’ai un véhicule de collection ?

NON. Si vous possédez bien une carte grise collection et non une carte grise normale. Lors de pics de pollution, ce cas sera précisé par l’arrêté du préfet.

En cas de pic de pollution, tous les véhicules avec vignette pourront-ils circuler ?

NON. C’est un arrêté du préfet de police qui décidera quelle vignette sera autorisée à sortir du garage à l’intérieur de l’A86 (autoroute non comprise), selon le niveau de pollution. Aucune échelle n’est à ce jour encore déterminée. Début février, le préfet doit réunir des spécialistes pour esquisser des paliers.

Source: 

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/vignettes-crit-air-les-reponses-a-vos-questions-12-01-2017-6559431.php

 

2 réflexions au sujet de « Vignettes Crit’air : les réponses à vos questions »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *