Unique

Porsche 901 Cabriolet by Karmann.

Moteur six-cylindres à plat, refroidissement par air, 1 991 cm3, 130 ch, 1 ACT par banc, carburateurs Solex, transmission manuelle cinq rapports ; suspension avant indépendante avec barres de torsion et jambes MacPherson ; suspension arrière avec barres de torsion, bras tirés et amortisseurs télescopiques ; freins à disque sur les quatre roues. Empattement 2 200 mm.

• Le seul prototype de cabriolet 901 connu
• La plus ancienne Porsche 901 non restaurée
• En état presque complètement d’origine ; historique documenté
• Présentée au concours d’élégance de Pebble Beach
• Jamais proposée à la vente auparavant

PREMIÈRE, DERNIÈRE, UNIQUE ET D’ORIGINE

Dans le monde des collectionneurs de voitures qui font référence, les quatre mots importants sont première, dernière, unique et d’origine. La voiture que nous proposons est un des exemplaires les plus significatifs de l’histoire de la célèbre Porsche 911, et elle rassemble ces quatre critères. Avec son châssis n°13360, il s’agit du seul prototype de 901 cabriolet jamais fabriqué, et la deuxième plus ancienne 901 (modèle qui allait devenir la 911). Le fait qu’elle ait pu survivre jusqu’à aujourd’hui est une véritable chance, car presque tous les 13 prototypes usine de 901 produits en 1963 et 1964 ont été ou bien détruits, ou bien démontés quand ils ont perdu toute utilité.

UN CABRIOLET EN AVANCE SUR SON TEMPS

Cette voiture unique ouvre une porte sur l’état d’esprit au milieu des années 1960 des dirigeants de Porsche, qui souhaitaient proposer une remplaçante du cabriolet 356 C/SC, bien équipé mais cher. Les ventes du cabriolet 356 étaient tombées à 16% de la production totale de 1964 ; en 1965, dernière année de commercialisation de la 356, ce pourcentage était encore plus bas, à 5%. Dans une situation financière délicate, Porsche ne pouvait pas prendre le risque de produire la future 901 dans une version de carrosserie qui ne se vende pas bien.

Au milieu de l’année 1964, l’équipe commerciale de Porsche avait déjà identifié une demande grandissante pour un nouveau cabriolet sur un marché très important, celui des États-Unis. L’équipe de conception, qui n’avait pas prévu de version décapotable, se penchait à nouveau sur la planche à dessin. En quelques mois, le châssis n°13360, un des prototypes 901, avait été envoyé chez Karmann qui avait coupé le pavillon et renforcé le châssis. Au début du mois de septembre, le prototype de 901 cabriolet était revenu chez Porsche, où il était soumis aux essais intensifs de l’usine.

La 901 ayant été conçue et fabriquée comme une voiture fermée, un grand nombre de problèmes surgissaient, comme la difficulté de réaliser une capote hermétique capable de se replier correctement. Manquant de temps pour fabriquer un cabriolet qu’il soit possible de produire en série, les ingénieurs Porsche finissaient par modifier un coupé avec une lunette arrière souple et un panneau de toit amovible, ce qui débouchait sur la version Targa : lancée en 1967, elle allait rencontrer un vrai succès commercial.

Le prototype de 901 cabriolet était alors mis sous bâche et remisé. Il allait falloir attendre 20 ans pour que Porsche finisse par proposer un vrai cabriolet 911 aux amateurs du monde entier.

DE L’ENTREPÔT A PEBBLE BEACH

En 1967, le prototype de cabriolet était vendu par Porsche au collectionneur et pilote allemand Manfred Freisinger, de Karlsruhe, après qu’il ait obtenu l’accord de Porsche pour sauver ce prototype unique de la destruction. La voiture restait ensuite dans les locaux de Freisinger pendant des années avant d’attirer l’attention du passionné américain Myron Vernis. M. Venis est connu dans le monde des collectionneurs pour son intérêt pour les modèles uniques, ce qui était évidemment le cas du prototype de 901 cabriolet. En 2001, il parvenait à faire l’acquisition de cette Porsche unique auprès de M. Freisinger, en échange d’une 356 B Carrera GS.

Le cabriolet était équipé d’un six-cylindres à plat 2 litres du type correct, avec un numéro de moteur ancien. M. Vernis faisait refaire le moteur et remettait en état la mécanique de la voiture, mais choisissait sagement de laisser la carrosserie et l’habitacle tels qu’ils étaient, dans le même état qu’au moment où Porsche avait abandonné le projet. Il utilisait ensuite la voiture régulièrement avec sa famille, et il était invité à prendre part en 2013 au concours d’élégance de Pebble Beach, dans le cadre de la célébration des 50 ans de la Porsche 911.

L’année suivante, le prototype était cédé à un passionné anglais de voitures de sport, qui a lui aussi préservé cette Porsche historiquement importante dans le même état d’origine, reconnaissant son caractère unique et sa place dans l’histoire de la marque.

La voiture est vendue dans sa teinte d’origine “Signal Red”, avec intérieur en simili noir, et elle présente les signes d’usure correspondant à plus d’un demi-siècle d’existence. Les sièges, qui ne sont peut-être pas d’origine, montrent des inserts du célèbre tissu en pied de poule. Un placage bois au tableau de bord et un volant bois apportent une touche plus chaude, dans un habitacle par ailleurs relativement dépouillé. Il existe d’autres signes montant qu’il s’agit d’une voiture expérimentale, car la structure interne et le pare-brise présentent des orifices inutilisés, des parties nues, ou d’autres détails qui faisaient clairement partie du processus de création d’un système de capote. Les fines jantes Fuchs en alliage correspondent bien au modèle d’époque, et les feux arrière sont des pièces fabriquées. Il n’en reste pas moins que cette 901 a la réputation d’être une voiture agréable à conduire, son moteur 130 ch et ses freins à disque étant parfaitement à la hauteur de la tâche.

Voilà donc l’opportunité d’acquérir une des Porsche six-cylindres les plus anciennes, modèle unique et particulièrement désirable, la première, la dernière et la seule de son genre, et qui n’a encore jamais été proposée en vente publique. Elle constituera le joyau couronnant toute collection sérieuse de Porsche.

http://www.rmsothebys.com/pa17/paris/lots/1964-porsche-901-cabriolet-prototype-by-karmann/1701648

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *